Léonce est à Copenhague


20120525-154033.jpg

J’assiste en ce moment à un vernissage Volswagen, qui présente par la même l’impression 3D. Ici, 1500 graphistes ont pu concourir pour gagner leur création en impression 3D. En voici le résultat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toutes les technologies sont basées sur la découpe de l’objet virtuel 3D en lamelles 2D de très fine épaisseur. Ces fines lamelles sont déposées une à une en les fixant sur les précédentes, ce qui reconstitue l’objet réel.

Il existe différents types de technologies. Les principales sont :

AM ou ALM (Additive -Layer- Manufacturing)

Additive Manufacturing (AM) est défini par la norme ASTM comme le «processus d’assemblage de matériaux pour fabriquer des objets à partir des données du modèle 3D, le plus souvent couche après couche, par opposition aux méthodes de fabrication soustractive Synonymes:. fabrication additive, les procédés additifs, les techniques additives, la fabrication par couche additive, la fabrication des couches et fabrication de forme libre »

Le terme additif décrit les technologies qui peuvent être utilisés n’importe où dans le cycle de vie du produit, de la pré-production (c’est-à-dire du prototypage rapide) à la production à pleine échelle (également connu sous le nom de fabrication rapide) et même pour les applications d’outillage ou de personnalisation de post-production.

Des exemples de technique d’AM sont le fused deposition modeling et le laser sintering.

FDM (Fused Deposition Modeling)

Cette technique consiste à faire fondre une résine (généralement du plastique) à travers une buse chauffée à haute température. Un petit fil de plastique en fusion, d’un diamètre de l’ordre du dixième de millimètre, en sort. Ce fil est déposé en ligne et vient se coller par re-fusion sur ce qui a été déposé au préalable. La FDM est un brevet mondial déposé par Stratasys et a permis le développement d’une offre complète en Prototypage rapide.

MJM (Modelage à Jets Multiples)

Cette technique consiste à déposer une couche de résine (du plastique type acrylate ou polypropylène) liquide de la même manière qu’une imprimante à jet d’encre avec une épaisseur de 2/100 à 4/100 de mm. Cette technique est déposée et fabriquée par 3D Systems et distribuée en France par Kallisto.

SLA (StéréolithographieApparatus)

Cette technique utilise en général une résine spéciale sensible au traitement ultra violet. À la fin de chaque couche 2D, une lampe ultra-violette traite la résine qui durcit.

SLS (Selective Laser Sintering)

Cette technique est similaire à la stéréolithographie, car une résine ou un liquide spécial est utilisé. Deux lasers sont synchronisés et leur point de rencontre concentre une énergie permettant le durcissement de la matière.

Publicités
Image | Cet article a été publié dans News. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s