Le tip du lundi : les règles à bannir pour un article de presse des collectivités


journalist

1 – La photo du Maire le plus possible tu publieras, croyant sans doute que les lecteurs seront dupes et concluront que le volume de travail et le temps passé sur le terrain sont proportionnels au nombre de vues du 1er élu. Un conseil : si la séance photo de rattrapage à lieu le même jour, prévoir de varier les tenues entre deux shootings pour que l’impression que ces photos ont été prises sur une longue période reste crédible …

2 – En fin de journal les rubriques politiques tu fourgueras, car tant pis pour celles de la majorité, ce qui compte c’est de dissimuler le plus possible celles des oppositions. Et puis, de toutes façons, la majorité a le reste des pages … Un corollaire : en début de magazine l’éditorial du Maire tu mettras, car les lecteurs l’attendent avec une si grande impatience …

3 – A tous tu t’adresseras et ne froisser personne tu ne devras, puisque c’est le magazine de tout le monde et non de certains ! Au pire, tu araseras tes articles pour élimer toutes saillies susceptibles de venir gêner des personnes qui ne le seraient pas moins (susceptibles je veux dire). Au mieux, tu feras des pages spéciales pour les jeunes, les vieux, les sportifs, etc … Mais à l’intérieur de chaque rubrique, les mêmes précautions tu prendras : n’oublier ni ne froisser personne ! Un corollaire là aussi:un glissement de registre opérer tu pourras. Oui, au pire, ton article qui semble s’adresser à tous devra être rédigé avec quelques clefs (voire quelques omissions) que seuls certains initiés capteront car ils sont tes vraies cibles ! Et tant pis que les quelques milliers d’autres lecteurs

4 – Positif toujours tu seras, car puisque ce qui est dit dans la presse est réputé fondé et que ton magazine possède bien tous les attributs extérieurs des productions de la presse, la véracité de tes louanges s’appuiera sur toute la confiance qu’ont tes administrés dans la vraie presse … à laquelle tu ressembles comme deux gouttes d’eau ! Enfin, si nous oublions que tes lecteurs peuvent aisément vérifier sur le terrain si tout ce qui est donné comme réussi fonctionne réellement à merveille …

5 – Simple et concis tu écriras puisque le lecteur ne lis pas (euh … ?) – en tous les cas pas longtemps – et qu’il ne peut pas comprendre les aspects les plus complexes de la gestion d’une collectivité. Tu nivelleras donc vers le bas et tu préféreras toujours un bon et épais dossier sur des kermesses d’école que sur le budget. Et tu ne t’attarderas pas trop sur les attaques pour absence de transparence, tu as d’autres chats à fouetter.

6 – Tu continueras à faire tiennes les dernières recettes de la presse écrite, en ne perdant pas de temps à te demander pourquoi elle continue à perdre des lecteurs et à foncer dans le mur avec, elle aussi, des modèles de pensées visiblement aussi rigides que les tiens … D’ailleurs, tu feras écrire tes articles par des journalistes, puisque tu crois que tu fais de l’information alors qu’en réalité tu devrais faire de la communication.

7 – Tu n’associeras jamais les lecteurs aux choix rédactionnels, en dehors sans doute de bons vieux “Courrier des lecteurs” ou autres “Micro-Trottoir”, car même si aujourd’hui dans l’univers numérique l’appel à l’intelligence collective, la collaboration et la coproduction sont de mise, ton magazine est imprimé sur du papier (recyclé sans chlore, oui je sais !) et que les gadgets d’Internet ou des réseaux sociaux ça va bien, merci !

Bien sûr, tu pourras aussi, ultime recommandation, déposer autant de dossiers que tu voudras pour faire concourir tes productions écrites à divers concours nationaux, puisque tu auras suivi sagement les bons préceptes dominants et que l’air du temps n’aura aucun secret pour toi. Le fait que les jurés de ces concours ne soient pas tes cibles – loin de là – et qu’ils appliquent des critères peu affichés ne sont que des détails. Enfin sans doute …

Source

Advertisements
Cet article, publié dans News, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s