« Le papier en toute liberté » – retour sur le 4e colloque Culture Papier. Promesse d’un bel avenir …


logo culture papierLe 4e colloque Culture Papier s’est tenu le 9 octobre dernier à Paris sur le thème « Le papier en toute liberté ».  Différents intervenants se sont exprimés sur l’importance du support papier dans la société ultra connectée d’aujourd’hui. 

Jacques Krabal, député-maire de Château Thierry et président du groupe d’études Papier et imprimés à l’Assemblée nationale, s’est joint à Laurent de Gaulle, président de Culture Papier pour ouvrir le colloque. Tous deux ont rappelé l’importance de l’écriture et de la lecture comme vecteurs de liberté tout en soulignant que papier et numérique, loin d’être antagonistes, sont complémentaires.

Après une intervention d’Emmanuel Hoog, Président Directeur Général de l’AFP, sur le rôle du papier dans les questions de préservation de la mémoire (de l’image hier, du numérique demain) et de Virginie Fillon-Delette, Déléguée régionale Nord-Pas-de-Calais de Culture Papier pour un point sur le développement en région, l’écrivain Marc Lévy, Président d’honneur de Culture Papier, est intervenu par vidéo. Dans celle-ci il souligne l’incidence sur l’écriture que pourrait avoir le « traçage » de notre façon de lire un livre électronique. Contrairement à celui-ci, avec un livre papier « personne ne peut interférer notre espace de liberté ». Il rappelle également à la presse son rôle de traiter du papier sur des sujets de fond, d’en rappeler davantage les rôles.

Une première table ronde sur le thème « le papier défie le temps » a vu intervenir Côme de Cherisey, Directeur Général de Gault & Millau, Xavier Dordor, Directeur Général de CBNews et Délégué Général du Syndicat des Editeurs de Presse Magazine ainsi qu’Eric Fottorino, journaliste et écrivain, qui vient notamment de lancer  l’hebdomadaire 1. De ces échanges, nous pouvons retenir que l’objet du papier est de « s’arrêter pour réfléchir » (Eric Fottorino), « de s’imprégner » (Xavier Dordor).

Une première table ronde sur le thème « le papier défie le temps » a vu intervenir Côme de Cherisey, Directeur Général de Gault & Millau, Xavier Dordor, Directeur Général de CBNews et Délégué Général du Syndicat des Editeurs de Presse Magazine ainsi qu’Eric Fottorino, journaliste et écrivain, qui vient notamment de lancer  l’hebdomadaire 1. De ces échanges, nous pouvons retenir que l’objet du papier est de « s’arrêter pour réfléchir » (Eric Fottorino), « de s’imprégner » (Xavier Dordor).

Enfin, Serge Bardy, député du Maine et Loire, a fait part des conclusions de son rapport interministériel « De l’intelligence collaborative à l’économie circulaire : France, terre d’avenir de l’industrie papetière ».

Le 4e colloque national Culture Papier a été aussi l’occasion d’annoncer la création de L’Observatoire Culture Papier et de dévoiler les résultats de la 1ère vague d’enquête.

Le papier : l’allié idéal pour des
!

À l’heure où certains ne résistent pas à la tentation d’opposer papier et numérique, à assimiler le premier à une réalité du passé et à promettre au second une hégémonie très prochaine, l’association Culture Papier souhaite affirmer sa position d’acteur dynamique en veille permanente sur les perceptions réelles du papier. C’est pourquoi l’association a décidé de créer « l’Observatoire Culture Papier » aux côtés du département « enquêtes & opinion » de Mediaprism (Le groupe La Poste) afin de comprendre la posture des Français à l’égard du papier.

Loin de s’opposer au numérique, le papier apparaît au contraire en totale complémentarité, propice à épouser différents usages et à répondre aux nouveaux besoins émergents comme la déconnexion, la prise de recul, l’approfondissement.

Deux problématiques de fond ont été traitées dans cette 1ère vague : « Le papier comme moyen de reprendre le pouvoir sur le temps » et « Le papier, garant de notre mémoire des choses ». Voici les principaux enseignements de cette première enquête :

·        81% des Français déclarent être attachés au support papier.

·   86 % des répondants affirment que le papier est le support qui ravive le mieux leurs souvenirs.

·        63% des Français ressentent souvent ou de temps en temps le besoin de se déconnecter et 85% des Français estiment que la lecture papier joue un rôle important dans cette démarche de déconnexion.

·        69% des Français pensent que le papier est un moyen de retrouver une forme de liberté, de reprendre le contrôle.

·        89% des 18-34 ans associent le papier à la notion de sérénité.

·        Le papier et le numérique resteront deux supports complémentaires dans l’avenir pour 78% des Français.

Source

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans News, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s