Le tips du Lundi : Les crirères d’éfficacité d’une communication


communication

A. Qu’est-ce qu’une communication efficace ?
Une communication est efficace lorsqu’elle atteint les objectifs fixés :
– Simple transmission d’information,
– Incitation à l’action,
– Développement d’attitudes favorables. (ex : vente, communication publicitaire)
La réussite se mesure par les effets produits, qui vont correspondre ou non aux objectifs.
Les effets pourront se mesurer au niveau de la transmission de l’information, et au niveau de la qualité de la communication.

B. Les conditions d’une bonne transmission de l’information :
L’émetteur et le récepteur doivent avoir besoin ou envie de communiquer.
– Etre réceptif au message,
– Eliminer les bruits sémiologiques

Le message doit être efficace : l’information transmise doit être précise, complète, utile.
– Vérifier l’information transmise

Le code utilisé doit être compréhensible par l’émetteur et le récepteur.
– Utiliser un code commun,
– Eliminer les bruits sémantiques.

Le canal de transmission doit être :
– Adapté à la nature du message à transmettre.
Choisir le bon canal de transmission.
– En bon état de fonctionnement.
Eliminer les bruits techniques.

Le message doit être bien reçu.
– Reformuler l’information reçue (rétroaction).

Le réseau de communication doit comporter le moins possible de relais (éviter les
lenteurs de transmission, les oublis, les déformations).
– Choisir le bon réseau,
– Eliminer les bruits organisationnels.

C. Les conditions d’une bonne communication :
Pour assurer une communication efficace, il est nécessaire de :
Trouver le langage adapté :
Il faut faire comprendre le message, mais également le faire accepter (ou adapter)
Par exemple, dans la communication professionnelle courante (lettre, appel téléphonique,
réunion…) on utilise de préférence un vocabulaire simple.
– Choisir le bon registre de langage
– Adapter son comportement non verbal
Comprendre les intentions sous-entendues :
Dans la communication, tout n’est pas clairement exprimé (les trois niveau du message). Il
faut savoir reconnaître les intentions, dépister les sous-entendus, pour bien comprendre le
sens du message.

Savoir être :

On ne communique bien que si l’on accepte les autres, tels qu’ils sont (et si l’on s’accepte
soi-même). Il faut également se situer clairement. Dans ces conditions, on est prêt à agir
en collaboration avec les autres, à désamorcer les conflits, à participer à la communication
dans le groupe.
– Adopter une attitude d’ouverture et d’écoute,
– Clarifier son statut et son rôle,
– Assurer la cohérence entre son système d’appartenance et son système de
référence.
– Négocier.

 

Source

Publicités
Cet article, publié dans News, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s