Bonne année 2016 !

Cette galerie contient 17 photos.

Les vœux de l’imprimerie en images !

Galerie | Laisser un commentaire

Tips du Lundi : 6 astuces pour un bon pitch

Cette galerie contient 1 photo.

Faire un bon pitch est un exercice plutôt difficile, qui effraie même les dirigeants les plus aguerris. Trouver une problématique majeure, retenir l’attention de l’auditoire, être percutant… voici autant de points à travailler avant de se lancer. Les 15 premières … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Graphitec 2015

Retrouvez notre parcours sur le salon Graphitec 2015.
Intervention sur la conférence « Les certifications sont-elles incontournables pour accéder au marché des
Lire la suite

Publié dans News | Laisser un commentaire

Le Tips du lundi : Transformation digitale, sa réussite en 7 points.

La révolution digitale ou numérique consiste à équiper l’entreprise en outils d’analyse, de mesure de productivité et en logiciels pouvant soulager les DRH d’une partie des opérations pouvant être Lire la suite

Publié dans News | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les Tips du lundi : Les 5 choses à faire, mais que personne ne fait

Cette galerie contient 1 photo.

Facebook peut être une vraie mine d’or, il suffit de savoir comment s’en servir. Lorsque je parle des Facebook Ads, beaucoup de gens pensent instinctivement à l’achat de likes et aux publications sponsorisées… Facebook veut augmenter ses revenus (normal…). Pour cette … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

SALON GRAPHITEC

Graphitec

Graphitec

Alors que le Salon de la Chaîne Graphique Graphitec se prépare, les intervenants aux conférences ont d’ores et déjà été choisis avec soin.

Parmi eux, Marguerite DEPREZ, directrice générale de Lire la suite

Publié dans News | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Les Tips du lundi : 10 tendances pour les marques en 2015

Cette galerie contient 1 photo.

Voici une infographie de l’agence Zenith Optimedia qui montre l’évolution des  tendances, identifie les besoins, les comportements des consommateurs, et dessine un panorama des prochains enjeux… 10 axes sur la création de valeur pour une marque à travers les personnalisations … Lire la suite

Galerie | Tagué , , | Laisser un commentaire

Optimisme, pour le 25ème Observatoire de la presse ?

Cette galerie contient 3 photos.

Une baisse « moins marquée que les années précédentes », selon le président de l’OJD Stéphane Bodier lors du 25ème Observatoire de la presse. En 2014 de la presse a enregistré en effet une diffusion France payée en recul de 4% … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Les Tips du lundi : Start-Ups : Les 18 erreurs à éviter

Débutant ou non, quand on crée sa jeune pousse, il y a des choses à ne surtout pas faire. Et comme c’est toujours plus facile à dire qu’à faire, une infographie réalisée à partir d’un essai de Paul Graham, les … Lire la suite

Galerie | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

ILD acquiert l’entreprise américaine Lightpaper,

Cette galerie contient 2 photos.

et renforce ainsi sa présence dans le monde des innovations technologiques. Lightpaper a inventé une technologie permettant d’imprimer de la

Galerie | Laisser un commentaire

Tips du lundi : Les 10 erreurs des marques sur les médias sociaux.

Cette galerie contient 1 photo.

1) Privilégier la quantité de fans à la qualité Beaucoup d’entreprises souhaitent avoir le plus de fans ou followers sur les réseaux sociaux et dépensent de jolies sommes dans l’achat de fans sur des sites qui proposent des prix très … Lire la suite

Galerie | Tagué , | 1 commentaire

Tips du lundi : 3 pratiques qui changent avec la communication digitale

Cette galerie contient 2 photos.

Les écrans sont devenus tactiles : priorité au mobile PC, tablettes, smartphones… tous ces objets numériques offrent un usage tactile direct. La communication digitale trouve ici son expression la plus juste (mais probablement pas la seule…) grâce à cette simplification croissante … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Les Tips du lundi : Savoir-Faire du Management par la communication.

Une communication planifiée

Pour être efficace, la communication doit être orale. « Les salariés se plaignent souvent de la multiplication des e-mails, envoyés pour tout et pour rien, note Agnès de Framond. La sur-communication écrite ne remplace par l’échange oral. » Formel, le support écrit permet de faire passer rapidement un message au plus grand nombre mais il n’influera pas sur la motivation des collaborateurs.

Comm Interne

Des rendez-vous collectifs…

« Fixer un cadre à ces échanges libère le collaborateur comme le manager »

Les échanges oraux doivent être réguliers et organisés. Ils peuvent être collectifs. « Même s’ils sont difficiles à mettre en place, les rendez-vous d’équipe sont souvent bien perçus par Lire la suite

Publié dans News | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Projet Newspaper pour Silex ID

Nouveau projet Newspaper pour nos amis de chez Silex-ID Magazine : le 1er Newspaper exclusivement sur l’innovation !!!

newspaper
Pour les startuppers qui veulent participer à l’aventure et se retrouver sur le grand poster du village des Start-Ups, ça se passe par là —> Projet Newspaper

Et pour les autres, vous pourrez découvrir rapidement une nouvelle vidéo sur la chaîne Youtube de Silex ID !

Publié dans News | Laisser un commentaire

Quand Donna Presse s’associe à La Cause des Mômes

Cette galerie contient 1 photo.

pour monter un projet soutenu par l’UNICEF, cela donne une revue dédiée à la cause des enfants. Notre partenaire lance une souscription sur le site ulule.com pour financer le lancement de cette nouvelle revue en mai 2015, LA CAUSE DES … Lire la suite

Galerie | Tagué | Laisser un commentaire

Tips du Lundi : Comment réaliser un flyer efficace

Réaliser un flyer vendeur nécessite souvent l’intervention d’un bon graphiste ou d’une agence. Néanmoins il ne faut pas perdre de vue que le flyer doit être là pour vendre et donc en plus du design vous devez soigner le message et l’offre… et seul vous (l’annonceur) est en mesure de le garantir… 

print_flyer_printing

Pour sortir de l’ordinaire, il est possible de faire de découpages spécifiques (ex: en forme de feuille…), mais le coût est généralement dissuasif pour une distribution massive…

Une petite astuce si vous avez un petit budget :  utilisez un papier avec une couleur flashy (orange, vert…), et imprimez un texte en noir avec des dégradés. Pour un minimum de coût vous obtenez un flyer original. Demandez-nous votre devis, et profitez d’une réduction de 30€ avec le code promo BLOGILD30 ! (Ou demande par mail ici)

Une fois que vous avez défini votre budget, l’endroit et le mode de distribution, ainsi que l’offre principale, il faut réfléchir au design du flyer.

10 Conseils pour réussir vos flyers :

1 – Écrivez une accroche percutante

Il faut écrire un slogan qui soit facilement mémorisable (ex: Open bar de 19h à 21h ! Soirée Disco…) ou provocante (ex: Votre premier cours Gratuit …) ou encore présenter de manière factuelle votre offre (ex: Devenez un Pro de la Photo, Recyclez vos cartouches d’encre…) ou tout simplement faire une offre irrésistible (ex: Cours d’anglais 5 € de l’heure…). Le tout est d’attirer l’attention et donner envie au prospect d’en savoir plus.

Il existe bien entendu des mots magiques comme : Facile, Gratuit, Offert, seulement, Exceptionnel, Promotion, Comment faire pour, Vous…, Découvrez, Devenez, Ne perdez plus, Oubliez…

2 – Utilisez un design qui attire l’œil

Vous n’avez que quelques millisecondes pour convaincre votre prospect de lire votre offre. Il faut donc attirer l’œil avec des couleurs chatoyantes et originales, voire Flashy (le choix des couleurs peut dépendre de l’offre, car les couleurs criardes sont plus pour les jeunes, le noir fait “haut de gamme”…).

Il est également important de mettre une image sur son flyer tout le monde sait qu’une image vaut mille mots. Par contre évitez de mettre une multitude de petites images, préférez une image très grande illustrative qui attire immédiatement l’œil. En effet une image ou un graphisme attire l’œil et fait passer immédiatement une émotion, ce qui vous permet d’avoir un support concret qui annoncera votre slogan.

3 – Mettez en avant les bénéfices pour vos prospects

Avant tout, votre flyer doit répondre à  ces questions  : qu’est-ce que c’est que cet flyer ? en quoi cette offre m’intéresse ? Pourquoi moi ? Qu’est-ce que cela va m’apporter ? En quoi ce flyer va m’aider ou résoudre un problème ? Quels bénéfices je vais en tirer ? Où est-ce ? Quand est-ce ?

Bien entendu vous devez parler bénéfice et non pas fonctions, ne pas dire “nous ou je”, mais “vous” et utiliser l’impératif… Il faut également faire des phrases très courtes (mais compréhensibles) pour réduire l’effort de lecture.

Il faut également soigner la mise en page pour une lisibilité via une lecture rapide de la page : puces, listes, points, paragraphes de couleur…

4 – Mettez en avant un témoignage, une citation ou un résultat d’étude

Il n’y a rien de plus fort qu’un témoignage de client satisfait, cela rassure et cela met en confiance. Un témoignage est encore plus fort s’il y a le nom et prénom de la personne, sa ville ou son adresse, ainsi que sa photo (mais sur un flyer ce n’est pas facile à intégrer!). De même si vous avez un résultat d’étude ou d’enquête n’hésitez pas à le mettre en avant (ex : 95% des clients ont constaté des effets immédiats dans les 2 semaines !).

5 – Organisez votre flyer en blocs thématiques

Les blocs de lecture permettent d’analyser de lire plus rapidement les informations  (bloc slogan, bloc coordonnées, bloc offre spéciale…). Pour cela il faut opter pour une mise en page avec des blocs de textes thématiques délimités par des couleurs ou des formes. Attention par contre à ne pas trop en faire, un flyer doit rester facile à lire, le graphisme est là pour soutenir le message, ce n’est pas une oeuvre d’art (quoi que, parfois des flyers sont de véritables bijoux !) …

6 – Mettez en avant les éléments essentiels

L’offre, le prix, l’endroit, la date… doivent être mis spécialement en évidence pour une lecture rapide grâce à de la couleur, du gras… Par contre évitez les majuscules qui sont difficiles à lire ou les polices trop graphiques qui peuvent être jolies mais qui au final sont pénibles à la lecture.

7 – Rappelez-vous que Trop d’informations tue l’information

Il faut faire simple : une fois votre premier brouillon écrit, essayez de voir tout ce qui n’est pas essentiel et qui peut être supprimé. Il faut 1 police de caractère (2 maximum), et deux ou trois tailles ou styles de texte au plus. Pour la mise en page, alignez les textes pour une lecture optimale avec un sens de lecture qui part du plus important au détail (ex: thème de la soirée, contenu…)pour finir sur la date et le lieu qui sont moins important. Vous devez d’abords convaincre puis vendre. Attention également à prendre en compte les marges pour l’impression du flyer (voir avec l’imprimeur ou un reprographe comme Top copy).

8 – Faites relire votre flyer par une personne extérieure

Une erreur classique c’est de faire son flyer en ayant la tête dans le guidon : on oublie parfois des informations essentielles (lieu, prix…) à force de remodeler le design et le texte.  Il faut donc faire relire son flyer par un œil extérieur (famille, amis, collègues…) afin d’être sur que l’offre soit claire et compréhensible par tous.

De même il est essentiel de vérifier avant l’impression la date, le prix, l’adresse, le numéro de téléphone, site internet… ainsi que l’orthographe car une fois le flyer imprimé cela sera trop tard !

9 – Utilisez le recto-verso

Le plus important est le recto du flyer, c’est lui qui doit porter le message le plus important.

D’ailleurs il n’est souvent pas nécessaire d’imprimer au verso. Néanmoins si votre offre est complexe (ex: ajouter plus d’arguments, un programme, des témoignages…) ou si vous souhaitez communiquer sur une deuxième offre (ex: une deuxième soirée thématique plus tard…), il est intéressant d’imprimer des deux côté de son flyer.

10 – Poussez à l’action vos prospects

Faire une offre c’est bien, inciter ses clients à acheter, s’inscrire ou tout simplement venir c’est mieux ! Pour cela il faut ajouter une incitation à l’action : réduction spéciale en précommande, bon de réduction à présenter, offre spéciale pour les X premiers clients, cadeau, un ebook gratuit…

De même il est extrêmement intéressant de relayer cette opération sur un site internet pour que le prospect dépose son email. En effet si au moment de votre opération le contact n’est pas prêt, si vous récupérez ses coordonnées vous pourrez le recontacter plus tard.

Source

Publié dans News | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Tips du Lundi : Comment bien choisir ses supports de communication ?

On insiste généralement, en matière de conseil en communication, sur la nécessité, pour une entreprise ou toute autre structure, de définir ses moyens et supports de communication en fonction de ses enjeux, objectifs, cibles, messages et axes de communication. Mais on explique moins souvent les spécificités des différents moyens à disposition. Or la palette d’outils et de pratiques est très vaste. Comment bien choisir les supports de communication à mettre en place pour son entreprise ?

support-strategie-communication

. Zoom sur quelques principes de base et règles à connaître

Il est d’usage de séparer les supports de communication en deux grandes catégories : les supports média et supports hors-média.
Les supports média rassemblent la publicité via la presse écrite, la télévision, la radio, le cinéma, l’affichage ou encore la téléphonie mobile sous forme de SMS ou MMS. Quant aux supports hors-média, ils rassemblent généralement le marketing direct, les relations publiques, la publicité sur le lieu de vente, le mécénat, ou encore la communication événementielle.
Chaque support comporte alors spécificités, atouts, avantages et limites qu’il faut connaître afin de choisir les supports les mieux adaptés à vos cibles, objectifs, enjeux mais aussi contraintes et budgets.

La presse écrite

La presse écrite, bien que perdant aujourd’hui toujours plus d’audience, est encore très fortement utilisée par les entreprises pour communiquer.
Non dénuée d’avantages, la presse écrite permet tout d’abord un très bon ciblage de sa communication. Le profil des lecteurs des différents titres existants est parfaitement décrit dans les études d’audience réalisées régulièrement et les principes de diffusion (lieux et quantités) sont communiqués.
Dans ce cadre, la presse quotidienne régionale (PQR) fonctionne très bien pour une communication de proximité avec ses cibles en ciblant le secteur géographique. De même, la presse spécialisée et professionnelle est idéale pour communiquer auprès d’une cible appartenant à un secteur d’activité bien spécifique ou s’intéressant à une thématique particulière, convenant ainsi particulièrement à la communication BtoB.
La presse étant un média d’actualités, elle conviendra parfaitement à la communication d’une actualité précise de l’entreprise : l’annonce d’un événement local, le lancement d’un produit, de promotions, l’organisation de journées portes ouvertes…
En contrepartie, l’entreprise devra prévoir des délais assez longs de mise en œuvre ainsi que des frais et aménagements techniques. Chaque support a en effet ses propres contraintes techniques en matière de format, type de fichier, couleur, etc… qu’il faut connaitre à l’avance et respecter. Ces spécificités sont donc à intégrer et gérer bien en amont.
Autre contrainte : le coût.
En effet, si la presse quotidienne régionale et la presse professionnelle pratiquent des tarifs abordables pour les entreprises, la presse quotidienne nationale, bien que support puissant et prestigieux et parfait pour une communication institutionnelle, reste encore coûteuse, d’autant plus qu’il faut prévoir plusieurs parutions dans différents journaux pour être efficace. La force de ce média s’appuyant essentiellement sur le principe de répétition.

La radio

Oublions pour l’instant la télévision ou le cinéma aux budgets un peu trop conséquents pour des PME et étudions le média radio.
Nous retrouvons ici les principaux avantages de la presse écrite : ciblage, proximité, spécificité et accessibilité.
Ciblage, puisque la diversité de l’offre au niveau local et national permet un vaste choix et un très bon ciblage des auditeurs.
Proximité et spécificité ensuite, car, comme pour la presse écrite, il est possible de concentrer sa communication sur un ciblage géographique en choisissant des radios locales et de proximité ou un ciblage plus thématique (radios musicales, radios jeune public, radios économiques, etc…).
Accessibilité enfin, car ce média, bien que reposant lui aussi sur la répétition et donc la nécessité de réserver de nombreux créneaux publicitaires, ne demande pas un gros budget.
La radio correspond alors particulièrement aux actions de proximité, comme l’annonce d’événements, d’offres spéciales, de promotions, le lancement de produits ou magasins, ainsi qu’aux actions de notoriété via le sponsoring d’émission de radio.
Les limites que nous pouvons opposer à l’utilisation de ce média : le manque de disponibilité parfois des cibles pendant l’écoute ainsi que l’absence de référence visuelle qui rend difficile la mémorisation des messages.

L’affichage

Adhésivage véhicule, affiche 4×3, marquage au sol, colonnes Morris, abribus et autres affichages urbains, panneaux lumineux, etc… L’affichage offre de multiples possibilités et est omniprésent dans notre paysage.
Aujourd’hui pouvant également être sonore et tactile, l’affichage a pour fonction essentielle d’attirer l’attention des passants, automobilistes, usagers des transports en commun.
Permettant une bonne sélection géographique, l’affichage fonctionne particulièrement pour opérer une couverture de masse en ciblant le grand public, une couverture plus spécifique si l’on veut créer du trafic, informer d’un événement ou communiquer sur une offre spéciale autour d’un lieu de vente ou cibler une ville ou un quartier précis en sachant qu’il correspond essentiellement à une cible urbaine.
Une fois encore, c’est la répétition et la quantité qui fait l’efficacité de ce média.
Principales limites : il est important de prendre conscience qu’en dehors du critère géographique, ce média reste peu précis quant à la cible visée. De plus, le message doit recouvrir une mise en forme particulière permettant un temps de lecture très court et une compréhension en quelques secondes. Enfin, au niveau national surtout, ce type de campagne de communication est très coûteux.

Internet

Que ce soit par le biais de bannières publicitaires, de campagnes virales, de la création d’un blog ou de son propre site, internet est aujourd’hui LE média incontournable.
Bénéficiant d’une très large audience, de tarifs d’achat d’espaces publicitaires abordables, répondant à tous les besoins de communication qu’il s’agisse d’information, de publicité, de commercialisation ou d’échange avec son marché et ses clients, internet est le moyen idéal, et désormais, de référence, pour se faire connaître et promouvoir son offre, ses produits et services.
L’autre avantage de ce support est qu’il reste constamment évolutif et interactif.
La contrepartie est un suivi rigoureux de l’ensemble de ses actions sur internet pour conserver la cohérence de sa communication, ainsi qu’un suivi de son e-réputation sur la toile.

Le marketing direct

Regroupant l’ensemble des techniques de communication individuelle (mailing, e-mailing, marketing téléphonique, interactivité sur internet, newsletter, sms, mms etc…), le marketing direct permet de s’adresser directement et individuellement à la cible visée.
La grande variété des techniques permet de plus de multiplier les occasions de communiquer et de combiner différents canaux.
Particulièrement adapté aux objectifs de création de trafic sur un lieu de vente, de lancement de nouveaux produits ou services, le marketing direct permet de cibler précisément son public, d’adapter et de personnaliser ses messages aux consommateurs, prospects, clients et d’amener les cibles à répondre : demande d’information, demande de rendez-vous, acte d’achat, parrainage d’un ami, réalisation d’un don, etc…
Cette personnalisation permet de plus de mesurer en temps réel l’efficacité des actions réalisées et de les corriger en vue de futures campagnes.
Contrepartie de cette technique de communication particulièrement efficace : un grand professionnalisme dans la mise en place qui exige la constitution d’une base de données actualisée rigoureusement permettant de gérer les actions de communication mises en place et les réactions de chaque client ou prospect sur l’ensemble des campagnes.
Technique très efficace donc, mais très exigeante !

Les supports print

Plusieurs types de supports papier permettent de communiquer sur son entreprise et son activité : plaquettes de présentation, dépliants, flyers, newsletters…
Comment savoir quel support mettre en place au bon moment ?
Revenons sur quelques petites règles de base : La plaquette de présentation, répondant à des objectifs de long terme, pourra présenter la structure dans son ensemble, informer, développer la notoriété et améliorer l’image de l’entreprise. Elle permet à l’entreprise de se présenter auprès de ses clients, prospects, etc…
Le dépliant, quant à lui, permet de présenter un produit ou un service précis de l’entreprise : une formation, une action, un dispositif, un programme ou projet. Sa durée est plus ou moins longue selon son contenu. Sa forme (support, couleur, charte graphique, mise en page, etc…) doit également être pensée dans une certaine cohérence et un esprit de « collection » s’il s’agit de réaliser plusieurs dépliants.
Le flyer, de son côté, répond particulièrement aux objectifs de très court terme. Très peu cher et facilement diffusable dans un très grand nombre d’exemplaires (distribution en boites aux lettres, dans la rue, sur des zones commerciales, dans les lieux de passage, chez les commerçants…), il répondra parfaitement aux objectifs d’annonce d’événements ou de lancement de produits.
Enfin, la newsletter, est un outil particulièrement efficace pour communiquer régulièrement avec ses clients ou prospects : les informer de l’actualité de l’entreprise, de l’organisation d’un événement, du lancement de nouveaux produits ou services…
Son efficacité repose sur sa régularité et sa réactivité.

Les relations publiques

Regroupant, dans son acceptation large, les relations presse, la participation à des salons professionnels, le sponsoring, le mécénat, les repas, cocktails, petits déjeuners de présentation, journées portes ouvertes, conférences, colloques…, les relations publiques répondent essentiellement à un objectif d’image et de notoriété. Elles permettent de rencontrer ses clients, de connaître son marché, de trouver des prospects, de rencontrer des prescripteurs et plus globalement de mieux faire connaître son entreprise et ses produits ou services auprès de ses différentes cibles.
Le sponsoring et mécénat, consistant plus particulièrement à associer le nom de l’entreprise à un événement ou autre en contrepartie d’un soutien matériel ou financier, a pour principal objectif de mettre en avant l’image et la notoriété de l’entreprise. La pertinence de l’opération reposant sur l’adéquation entre les valeurs de l’entreprise et celles de l’activité choisie.
À noter que ce type de techniques de communication est aussi souvent l’occasion de fédérer ses salariés autour d’un projet commun de l’entreprise.

Vous l’aurez compris, toutes ces techniques de communication ont leurs spécificités, objectifs, atouts, points forts, points faibles qu’il convient de prendre en compte pour choisir le ou les moyen(s) le(s) plus efficace(s) pour communiquer et diffuser son message.
Cependant, l’efficacité et le secret d’une bonne campagne de communication résident avant tout dans la mise en place d’un dispositif combinant plusieurs de ces supports parfaitement complémentaires.
À vous de jouer !

 

Source

Publié dans News | Tagué , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Le tips du Lundi : Les crirères d’éfficacité d’une communication

communication

A. Qu’est-ce qu’une communication efficace ?
Une communication est efficace lorsqu’elle atteint les objectifs fixés :
– Simple transmission d’information,
– Incitation à l’action,
– Développement d’attitudes favorables. (ex : vente, communication publicitaire)
La réussite se mesure par les effets produits, qui vont correspondre ou non aux objectifs.
Les effets pourront se mesurer au niveau de la transmission de l’information, et au niveau de la qualité de la communication.

B. Les conditions d’une bonne transmission de l’information :
L’émetteur et le récepteur doivent avoir besoin ou envie de communiquer.
– Etre réceptif au message,
– Eliminer les bruits sémiologiques

Le message doit être efficace : l’information transmise doit être précise, complète, utile.
– Vérifier l’information transmise

Le code utilisé doit être compréhensible par l’émetteur et le récepteur.
– Utiliser un code commun,
– Eliminer les bruits sémantiques.

Le canal de transmission doit être :
– Adapté à la nature du message à transmettre.
Choisir le bon canal de transmission.
– En bon état de fonctionnement.
Eliminer les bruits techniques.

Le message doit être bien reçu.
– Reformuler l’information reçue (rétroaction).

Le réseau de communication doit comporter le moins possible de relais (éviter les
lenteurs de transmission, les oublis, les déformations).
– Choisir le bon réseau,
– Eliminer les bruits organisationnels.

C. Les conditions d’une bonne communication :
Pour assurer une communication efficace, il est nécessaire de :
Trouver le langage adapté :
Il faut faire comprendre le message, mais également le faire accepter (ou adapter)
Par exemple, dans la communication professionnelle courante (lettre, appel téléphonique,
réunion…) on utilise de préférence un vocabulaire simple.
– Choisir le bon registre de langage
– Adapter son comportement non verbal
Comprendre les intentions sous-entendues :
Dans la communication, tout n’est pas clairement exprimé (les trois niveau du message). Il
faut savoir reconnaître les intentions, dépister les sous-entendus, pour bien comprendre le
sens du message.

Savoir être :

On ne communique bien que si l’on accepte les autres, tels qu’ils sont (et si l’on s’accepte
soi-même). Il faut également se situer clairement. Dans ces conditions, on est prêt à agir
en collaboration avec les autres, à désamorcer les conflits, à participer à la communication
dans le groupe.
– Adopter une attitude d’ouverture et d’écoute,
– Clarifier son statut et son rôle,
– Assurer la cohérence entre son système d’appartenance et son système de
référence.
– Négocier.

 

Source

Publié dans News | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Quand Marc Zuckerberg fait la promo de livres.

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, n’échappe pas à la tradition des bonnes résolutions du mois de janvier. Chaque année, il se lance un challenge.

Marc Zuckerberg

Marc Zuckerberg

Et après avoir donné un mot de remerciements par jour à quelqu’un qui le méritait, le PDG multimilliardaire a choisi de lire un livre tous les quinze jours en 2015, « avec un accent sur les livres d’apprentissage de différentes cultures, des croyances, des histoires et des technologies ».

« Je suis excité par ce défi de lecture. Je trouve la lecture intellectuellement très enrichissante. Les livres vous permettent d’explorer pleinement un sujet et de vous immerger de manière plus profonde que la plupart des médias d’aujourd’hui, » a-t-il expliqué sur sa page Facebook.

Il a créé une page Facebook, « A Year of Books », pour que d’autres personnes le suivent dans ce défi. La page a obtenu 244 834 mentions « J’aime » en moins de dix jours.

Et pour commencer cette série de 26 lectures, Mark Zuckerberg a choisi un essai de l’éditorialiste vénézuélien  Moisés Naím, The End of Power des éditions Basic Books (livre non disponible en français).

« C’est un livre qui explore comment le monde change pour donner aux individus une part de la puissance qui est traditionnellement détenue par les grands gouvernements, les militaires et d’autres organisations. La tendance de donner aux gens plus de puissance est ce en quoi je crois profondément, et je suis impatient de lire ce livre et de l’explorer plus en détail », explique Mark Zuckerberg.

Comme l’a noté Business Insider, deux jours près l’annonce du titre de l’ouvrage par le patron de Facebook, cet ouvrage était épuisé sur Amazon, le premier vendeur de livres des États-Unis.

Quel sera le prochain titre à bénéficier de l’influence de Mark Zuckerberg ?

Source

Publié dans News | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le tips du Lundi : Comment développer sa créativité

Retrouvez 10 conseils et astuces de professionnels pour développer votre créativité et surmonter l’angoisse de la page blanche et les blocages créatifs.

Créativité

Selon le philosophe Gaston Bachelard, l’imagination créatrice constitue notre originalité d’humains. De l’invention du feu à celle des antibiotiques, nous lui devons notre survie… La créativité est la « capacité de trouver des solutions originales aux questions que l’on se pose et de réaliser son potentiel personnel en appliquant ses talents à une réalisation concrète », résume le psychiatre et psychothérapeute comportementaliste Jean Cottraux dans son dernier ouvrage. La créativité s’exprime quand nous inventons un nouveau pas de danse ou résolvons un problème complexe. Ou bien lorsque nous déployons des trésors d’ingéniosité pour réconcilier des amis fâchés à mort, ou militons pour donner naissance à un monde meilleur.

1. La créativité n’est pas réservée aux artistes : elle sert à tout le monde tout le temps puisque c’est un moyen comme son nom l’indique de créer et de résoudre des problèmes. C’est une sorte de feu sacré qui peut être contrôlé.

2. Le mot clé de la créativité est le verbe « créer » : créer c’est faire quelque chose. Mieux que l’imagination, le verbe créer suggère l’action alors que l’imagination se situe dans l’irréel. La créativité, c’est la réalité.

3. Être créatif, ce n’est pas juste se mettre dans une posture : être créatif n’est pas seulement un adjectif pour désigner un comportement original réservé aux enfants ou aux tueurs en série, ou un label pour certaines professions (auteurs, artistes, musiciens) mais c’est surtout ce qui nous permet d’évoluer.

4. La créativité nécessite de la patience : c’est une course d’endurance. Vous serez parfois frustré, jusqu’à vous en taper la tête contre les murs, la peur de la page blanche vous éreintera, mais il vous faudra tenir si vous voulez la surmonter. Il faudra du travail, cela fait partie du processus.

5. Être créatif, c’est résoudre des problèmes : c’est une excellente motivation. Il ne faut pas chercher midi à 14 h. Pour être créatif, il faut seulement avoir envie d’apporter une solution innovante à un problème. En fiction, c’est le job du scénariste qui doit résoudre les problèmes qu’il a créés dans son monde fictionné où les conflits sont légions.

6. On ne peut pas se forcer à être créatif : comme de faire l’amour quand on en n’a pas envie. La créativité ne se braque pas, sinon, cela mène à de la frustration ou pire détruit vos projets. Vous ne ferez rien de bon si vous ne vous écoutez pas.

7. Être créatif c’est être curieux : parfois, il faut s’injecter du nouveau dans le cerveau, s’abonner à de nouvelles expériences. Tester d’autres types de cuisine, faire un voyage, avoir un nouvel amoureux… toutes ces nouveautés sont de l’essence pour votre créativité.

8. Ne malmenez pas votre créativité : ce n’est pas une ressource infinie mais ne la traitez pas non plus comme un bébé souris fragile qui meurt d’une crise cardiaque au premier claquement de porte. La vie créative professionnelle est faite de hauts et de bas et votre créativité doit pouvoir vous soutenir à chaque étape

9. Il n’y a pas une seule façon d’être créatif : ni une seule méthode pour créer. Nous ne sommes pas des robots. On ne programme pas sa créativité, et nous sommes tous différents. Il y a bien des méthodes pour cultiver sa créativité.

10. La créativité ne meurt jamais : elle n’est jamais cassée ou simplement partie. Parfois quand vous avez trop donné, vous avez l’impression d’être vidé, c’est le moment pour souffler. Faites une pause, mais pas trop longue et remettez y vous, votre créativité sera au rendez-vous.

sources : 1 2

Publié dans News | Laisser un commentaire

Comme vous…

… nos pensées et notre absence de mots vont vers les victimes, civils et policiers.

« Il n’y a pas de mots. Nous en écrirons pourtant des millions.

Ce soir, des familles et des proches sont endeuillés. Qu’ils sachent notre soutien. Et que nous pensons à eux.

Une profession est sous le choc. La France a mis ses drapeaux en berne.

Le monde a peur. Le monde est fou.

Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous apporter un fragment de moi. C’est pour que leurs proches sachent qu’à la vie ou à la mort, d’un coup de crayon ou de fusil, des vies ont changé. Et que dans leur douleur, ils peuvent être fiers du sacrifice à la liberté qui vient d’être perpétré. Nous rirons encore. Et debout. À lutter avec ses mots et son art contre les maux des fusils, on ne gagne pas en face à face, pas tout de suite … mais on éduque, on informe et on rend à la vérité ses habits de noblesse dans la pérennité.

Je ne suis pas une lectrice de Charlie Hebdo et je ne prétends à aucun militantisme. J’ai peu d’opinions mais beaucoup de convictions.

J’ai toujours voulu écrire, encouragée et oppressée, tout à la fois, par le talent et l’aisance des autres, par une famille marquée par le discours… Ce n’est que depuis peu que, timidement, tout en retenue, je trace des mouillettes de ma plume hésitante, s’affirmant toutefois, tous les jours un peu plus. Parce que souvent, je ne me positionne pas dans mes écrits. Je dis en riant que j’ai une écriture de Normand. Sans doute, l’humour traduit là le malaise et, n’ayons pour une fois pas peur des mots, une grosse trouille. Et pourtant, j’écris sur le bien, sur l’engagement et ses vertus. Rien qui, en apparence, ne mérite des tergiversations. Et elle m’interroge pourtant, cette épine dorsale propre à l’encre des mots. Cette limite et ces nuances, qui nous font passer de l’objectif au subjectif, du timide à l’éclat, de l’énonciation au choix.

Il y a une phrase de Théophile Gautier que j’emploie souvent pour me décrire : « Je suis de ceux pour qui le superflu est nécessaire ». Parce que le superflu, pour beaucoup, est lié à la forme : le verbe, l’art, l’apparence. Les dessins, les caricatures, les articles, la culture, sont des nécessités qui n’en ont pas l’air. Et ce qui n’a pas l’air d’être ce qu’il est, c’est précisément le paradoxe le plus fécond.

Parce que l’on se trompe sur ce qui est indispensable et sur ce qui ne l’est pas. Et que j’aime en jouer.

Je suis fière d’être française, pas par patriotisme ou par nationalisme. Mais parce que je suis du pays des droits de l’homme, de la liberté, et de l’école gratuite, laïque et républicaine. Parce que j’ai eu la chance d’apprendre à écrire, à penser, à lire, à regarder, à rire et à toujours grandir.

Je travaille depuis peu pour un média dédié au monde associatif, au mécénat et à l’engagement citoyen. Nous écrivons, nous relayons. Sur ce site, des centaines d’associations s’expriment. Des journalistes aussi.

Parmi ceux que je considère comme des confrères et des collègues, qu’ils s’engagent dans le secteur non-lucratif ou par leur plume, il en est qui connaissent des dangers que je ne connaîtrai jamais que par eux. Il y a la guerre, les crimes, la famine, la maladie, les inégalités et tout ce qui ne tourne pas rond sur cette Terre qui continue, malgré tout, sa rotation. Certains ont des vies périlleuses, parce que nous vivons dans une époque où faire le bien, même en le faisant bien, peut attirer le mal.

Nous nous accrochons à ne pas tomber dans les extrêmes, à rester objectifs, neutres. À dire plutôt que dénoncer, à l’information plutôt qu’à la propagande. Parce que protéger cet espace, c’est garder la liberté de tous. Et que cette liberté d’opinion, de pensée et d’expression, c’est ce en quoi je crois farouchement. Sans le panache de Charlie et des autres, avec beaucoup de modestie, nous réfléchissons beaucoup à cet avenir de média. Aux responsabilités. À l’indépendance. Aux mots.

Quand on perce une cartouche d’encre sur un buvard, la tache est impressionnante. Elle diminue, se patine avec le temps… Mais elle reste. Et réapparaît à la moindre goutte d’eau. Comme une éponge qui se gonflera chaque fois que l’on mutilera la liberté.

Malgré eux, qui qu’ils soient, quelles que soient leurs ineptes motivations, ceux qui ont commis l’indicible ont mis en lumière ce qui germait depuis trop longtemps en France et ailleurs. Ils ont, par ce crime, renforcé la veille incandescente de toutes nos consciences. Rien n’y pourra désormais changer.

Parce qu’aujourd’hui a aussi été frappé ce que je ne soupçonnais pas en moi.

Parce que ce drame a attisé ce qui se cachait derrière mon superflu, irrémédiablement.

JeSuisCharlie, NousSommesCharlie. »

Flavie.

CharlieHebdo

Publié dans News | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le Tips du lundi : Quand publier sur les réseaux sociaux ?

Pour les professionnels et/ou les accros aux réseaux sociaux, il est primordial d’atteindre le plus d’audience possible lors d’une publication sur les réseaux sociaux, tout bon community manager vous le répétera tel un mantra. Alors connaitre les heures où ces publications sont susceptibles d’avoir le plus d’impact, c’est bonus !

Cette infographie de Sure Payroll tend à vous montrer le Graal.

Réseaux Sociaux

Réseaux Sociaux

Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo ou encore Google+, chaque réseau social à ses habitudes, ses utilisateurs et ses pics d’affluence, les connaitre c’est assurer à votre publication (photos, articles, annonces, etc.) le plus d’audience possible et une viralité importante si le jeu en vaut la chandelle.
De même les aspects spécifiques liés à chaque réseau social sont à connaitre. Sur Facebook par exemple les photos génèrent plus « d’engagement » (likes et commentaires), sur Tumblr, les utilisateurs passent 14 minutes par visite et sur LinkedIn, 41% des visites proviennent des mobiles.

Publications

Publications

Source

Publié dans News | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Salon la Presse au Futur

Retrouvez toutes les photos de nos stands Imprimerie Léonce Deprez + GRS, sur le Salon la Presse au Futur.

Publié dans News | Laisser un commentaire

Le tips du lundi : 10 astuces pour entretenir son intelligence

Cette galerie contient 1 photo.

L’intelligence, ça se travaille, aussi invraisemblable que cela puisse paraître. Voici les 10 astuces qui vous permettront d’être plus rationnel et réfléchi. Et quand on est chef d’entreprise, inutile de dire que c’est indispensable ! L’organisation Souvent problématique, la gestion … Lire la suite

Galerie | Tagué | Laisser un commentaire

Un grand merci à toute l’équipe de City Magazine!

Cette galerie contient 1 photo.

  De la reconnaissance, on en a tous besoin. Quand elle vient des clients, elle est encore plus satisfaisante, valorisante et encourageante! Cap vers un travail toujours plus performant et de qualité! Merci à toute l’équipe de City Magazine. « CITY … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Zoom sur un métier : conducteur de rotatives

beau travail_ildLe Medef, en partenariat avec France Télévisions, a impulsé la production d’une série de vidéos présentant différents métiers de secteurs variés afin de représenter un savoir-faire national, plus souvent brimé et laissé de côté que mis en valeur. L’objectif est aussi d’explorer un marché du travail plus riche qu’il n’y paraît.

« Beau Travail! Chaque jour, une histoire, un parcours, un métier ».  Lire la suite

Publié dans News | Laisser un commentaire

Le tip du lundi : l’importance d’une newsletter

newsletterQu’est-ce qu’une newsletter ?

Une newsletter est, comme son nom l’indique, une lettre d’information. Elle est envoyée par courrier électronique (email), de manière périodique, à une liste de diffusion. Figure sur cette liste de diffusion l’ensemble des personnes ayant souhaité s’y inscrire volontairement.

Pourquoi mettre en place une newsletter ?

  1. Il est important d’offrir aux visiteurs d’un site ou d’un blog la possibilité de s’abonner à une newsletter car certains ne sont pas présents sur les réseaux sociaux et ne connaissent pas le fonctionnement d’un flux RSS. Tout le monde peut ainsi suivre de manière simple et régulière l’activité de votre site web ou de votre entreprise, ses produits, ses services. Surtout qu’envoyer une newsletter est beaucoup plus rapide, interactif et économique que d’envoyer des informations par courrier postal…
  2. Une newsletter permet de rappeler aux clients potentiels ou aux lecteurs que votre site web ou blog est actif et dynamique.
  3. Une newsletter doit proposer du contenu qui intéresse vos abonnés. Vous pouvez donc, grâce à un courrier électronique de qualité, améliorer votre réputation dans un domaine, devenir une référence dans un secteur.
  4. La newsletter permet d’accroître le trafic vers votre site : vous devez intégrer des liens dans vos newsletters et donner envie à vos lecteurs de cliquer sur ces liens pour aller lire la suite sur votre site.

Lire la suite

Publié dans News | Laisser un commentaire

Votre catalogue produits : l’ambassadeur de votre marque.

cataloguesAujourd’hui une des questions clés pour chaque entrepreneur est: comment atteindre mes clients au bon moment et au bon endroit? Le catalogue produits offre une réponse intéressante. Mais, très vite, une question subsidiaire se pose: un catalogue papier ou web ou les deux ? 

Les nouveaux consommateurs: exigeants et pressés

Lire la suite

Publié dans News | Laisser un commentaire

L’Imprimerie Léonce Deprez est au salon #vadconext à Lille! Rejoignez-nous au pavillon des arts graphiques (stand F29) au Grand Palais!

DSCN0062

Publié dans News | Laisser un commentaire